Matières

    Au secours, je suis tombé – Causes fréquentes de chutes chez les aînés

    La majorité des personnes âgées s’attendent à un mode de vie actif et autonome tout au long de leur retraite. Mais pour certains aînés, leur autonomie peut être compromise par une chute. Chaque année, environ une personne âgée de plus de 65 ans sur trois sera victime d’une chute. Dans certains cas, la blessure subie peut rendre plus difficile leur autonomie à la maison.

    Mais, il existe plusieurs mesures préventives que vous pouvez adopter pour réduire les risques de chute. En réduisant les risques, vous pouvez vous protéger et conserver votre autonomie.

    1. Les escaliers

    Les escaliers représentent l’un des endroits où il est plus susceptible de chuter. En descendant ou en montant les escaliers, le poids et le centre de gravité du corps se transfèrent à chaque pas, ce qui peut provoquer une perte d’équilibre pour certaines personnes.

    Assurez-vous que votre escalier est muni d’une main courante installée à la bonne hauteur. Une main courante trop basse ou trop haute peut déséquilibrer légèrement une personne et s’avérer inutile pour stabiliser une chute. Lorsque vous montez ou descendez les marches, tenez toujours la rampe.

    Gardez les escaliers libres de tout objet qui pourrait devenir un risque de chute. Lorsque les marches et les paliers sont dégagés, la circulation est plus facile, car il y a plus de place pour placer le pied en toute sécurité.

    Si vous transportez fréquemment des objets d’un étage à l’autre, pensez à garder un sac près de l’escalier pour le transport. Quel que soit le style de contenant utilisé, assurez-vous qu’il est léger et qu’il vous permet de tenir la rampe lorsque vous montez ou descendez. Parfois, au lieu de transporter des objets dans les escaliers, il peut être judicieux d’avoir un de ces objets à chaque étage. Par exemple, si vous utilisez une canne, pensez à en garder une à l’étage et la seconde en bas.

    Les revêtements mal fixés dans l’escalier et les tapis sur les paliers représentent aussi un risque de chute. Ne déposez pas de tapis sur les marches ni en haut ni au bas des escaliers pour prévenir une glissade.

    Prenez votre temps et soyez très prudent. Bien que vous puissiez parfois être pressé, ralentir et prendre quelques instants de plus vous gardera en sécurité.

    2. Des planchers mouillés

    Parce qu’un sol humide réduit l’adhérence avec une semelle de chaussure, il est dangereux d’y faire une chute. Il est essentiel de prendre des précautions dans les zones où du liquide est fréquemment renversé, comme la cuisine et la salle de bains. Dans la salle de bains, installez des barres d’appui pour entrer et sortir de la douche ou de la baignoire. De plus, n’utilisez que des tapis antidérapants dans la cuisine et la salle de bains.

    De l’eau et d’autres liquides sont inévitablement renversés, surtout en présence des petits-enfants. En cas de déversement, nettoyez immédiatement le liquide. Gardez une vadrouille, absorbante et à long manche, à proximité afin de ne pas avoir à vous mettre à genoux pour essuyer le sol. Si vous ne parvenez pas à l’essuyer, évitez la zone jusqu’à ce qu’une personne puisse le faire.

    3. Un éclairage inadéquat

    Même si vous connaissez bien les pièces de votre maison, les ombres et un mauvais éclairage peuvent devenir un danger rendant difficile la vision des objets sur votre chemin.

    Vérifiez tous les luminaires de votre domicile et remplacez toutes les ampoules brulées. Utilisez une puissance maximale pour le luminaire pour assurer un bon éclairage. Pour les endroits où l’éclairage est plus faible, envisagez d’installer une autre forme d’éclairage, comme une lampe.

    Les cordons électriques des lampes doivent être rangés en toute sécurité sous les meubles ou contre le mur. Tous les cordons électriques placés en travers d’espaces ouverts constituent un danger de trébuchement. De plus, évitez de placer les câbles sous un tapis, en particulier dans les passages ouverts. Une surface inégale peut présenter un risque de trébucher.

    L’installation de veilleuses photosensibles dans toute la maison en particulier dans les passages et la salle de bain permet un éclairage la nuit. Une veilleuse peut aussi être utile la nuit si vous vous réveillez. Une veilleuse photosensible signifie qu’elle s’allumera automatiquement chaque fois que la quantité de lumière descend en dessous d’un certain niveau, y compris par temps couvert.

    4. La fatigue

    Tout le monde ressent de la fatigue de temps à autre, mais les effets sont souvent négligés. Lorsque vous êtes fatigue, vous pouvez ressentir des étourdissements, un manque de coordination et même avoir des réflexes plus lents. Les effets physiques de la fatigue pourraient augmenter le risque de chute, car ils perturbent votre sens de l’équilibre et votre capacité à vous remettre d’une légère chute.

    Si vous vous sentez fatigué, reposez-vous. Vous assoir pendant quelques instants ou même faire une courte sieste pour aider à vous énergiser. Quand vous vous sentirez plus alerte, vous pourrez reprendre vos activités avec plus de confiance.

    Parfois, la fatigue peut être causée par les médicaments donc, si cela persiste, parlez-en avec votre médecin.

    5. Un manque d’exercice

    Le manque d’exercice physique chez les personnes âgées entraine une diminution du tonus musculaire et des problèmes d’équilibre, autant de facteurs qui augmenteront le risque de faire une chute. Dans certains cas, la peur de tomber se solde souvent par un taux d’activité réduit qui, à son tour, accroît le risque de chute.

    Des études ont prouvé que l’activité physique, pratiquée de façon régulière et modérée, aide à réduire considérablement le risque de chute et accroît la force musculaire et l’équilibre. De plus, elle contribue à améliorer la santé globale et l’énergie.

    Bien qu’un abonnement à un gymnase ne vous intéresse peut-être pas, sachez que la plupart des centres communautaires offrent une gamme d’exercices conçue spécialement pour les personnes âgées. Le jardinage, la marche et des exercices d’étirements simples pourraient être plus en accord avec votre mode de vie. La clé est d’être actif sur une base régulière.

    Quelle que soit l’activité que vous choisissez, il est important de consulter votre professionnel de la santé avant de commencer pour vous assurer que l’activité ou le programme vous convient.

    6. Prévenir les chutes

    Vous pouvez réduire le risque de chutes et éviter d’avoir à prononcer ces mots « Au secours, je suis tombé ». Passez en revue chaque pièce de votre domicile pour détecter les risques de trébuchement ou de chutes et prenez les mesures énumérées ci-dessus pour les éliminer. Prenez soin de votre santé physique en faisant suffisamment d’exercice et n’oubliez pas de vous reposer.

    Songez également à vous munir d’un système d’alerte médicale pour améliorer votre sentiment de confiance et de sécurité. Le simple fait de savoir que l’aide est disponible à la pression d’un bouton vous incite à rester plus actif et indépendant. Certains services proposent aussi une détection automatique des chutes, au cas où vous seriez incapable d’appuyer vous-même sur le bouton lors d’une chute. Cette fonction peut vous apporter une plus grande tranquillité d’esprit si vous êtes vulnérable aux chutes ou tout simplement inquiet.

    Quoi faire maintenant :

    Nous vous présentons 4 façons pour vous aider vous ou votre proche à vivre de façon plus sécuritaire et autonome à la maison, le plus longtemps possible.

    1. Recevez nos derniers conseils, outils et ressources directement dans votre boîte de réception. Inscrivez-vous à notre bulletin mensuel.
    2. Vous doutez que ce soit le bon moment de vous abonner à un service d’alerte médicale? Répondez à ce questionnaire pour le savoir.
    3. Si vous souhaitez profiter d’un mode de vie plus sain et sécurité, rendez-vous sur notre blogue ou visitez notre section Ressources pour lire et télécharger différents guides.
    4. Vous connaissez un ami ou un aidant qui aimerait lire cette page, partagez-la par courriel, LinkedIn, Twitter ou Facebook.