Comment se relever d’une chute

1. Préparez-vous

Getting up from a fall - Step 1

Ne vous relevez PAS rapidement. En cas de blessure, utilisez Lifeline ou un téléphone pour appeler à l’aide.

Getting up from a fall - Step 2

Repérez un objet solide comme un meuble.

Getting up from a fall - Step 3

Placez-vous sur le côté puis tournez la tête, les épaules, les hanches et finalement la jambe.

2. Soulevez votre corps

Getting up from a fall - Step 4

En vous servant de vos bras, relevez votre torse. Levez la tête, arrêtez quelques instants et retrouvez votre stabilité.

Getting up from a fall - Step 5

Relevez-vous lentement pour vous mettre à quatre pattes. Dirigez-vous vers un objet solide qui vous servira d’appui.

Getting up from a fall - Step 6

Glissez un pied vers l’avant afin qu’il soit à plat sur le sol.

3. Assoyez-vous

Getting up from a fall - Step 7

Gardez l’autre jambe pliée avec le genou au sol.

Getting up from a fall - Step 8

Relevez-vous lentement et tournez le corps pour vous asseoir sur la chaise.

Getting up from a fall - Step 9

Assoyez-vous quelques minutes avant d’essayer de faire autre chose.

Après une chute

Toutes les 22 secondes, en moyenne, une personne âgée de 65 ans et plus est victime d’une chute.

Nous savons, pour la plupart, que les chutes provoquent des ecchymoses et des fractures. Mais, moins nombreux sont ceux qui savent que le fait de ne pas pouvoir se relever après une chute peut entraîner des blessures plus graves. Voilà un point important, car, selon les estimations, près de la moitié des aînés victimes d’une chute ne parviennent pas à se relever sans aide. Par ailleurs, plus la personne est immobilisée longtemps, plus les risques de problèmes médicaux sont élevés. Une aide prompte pourrait éviter de tells problèmes.

Le fait de rester immobiliser trop longtemps après une chute cause des problèmes. Lesquels?

Lors d’une chute, l’impact de tout le poids de la personne est absorbé par quelques regions du corps, causant des dommages immédiats aux tissus mous. Ces blessures s’aggravent graduellement en raison de l’enflure, ce qui accroît la pression. Si la personne se relève, la pression se relâche et il ne reste que de la douleur et des contusions. Cependant, si la gravité de la blessure empêche la personne de se relever – ou encore de se déplacer afin que le poids de son corps ne repose pas sur la blessure –, alors l’enflure et la pression augmentent. Avec le temps, les blessures atteignent toute partie du corps qui est immobilisée ou qui est appuyée contre une surface dure.

Que se passe-t-il plus précisément?

Les ulcères de pression : La pression constante sur les tissus mous occasionne leur détérioration, et ce, en raison du manqué d’oxygène et de nutriments essentiels. Il se forme alors ce qu’on appelle communément des « plaies de lit ». La position du corps après la chute, les efforts pour se relever et l’humidité provenant de la transpiration ou de l’urine peuvent aggraver la situation. Si la pression n’est pas relâchée, les dommages s’étendent aux tissus plus profonds.

Rhabdomyolyse : Un problème medical provoqué par la dégradation des tissus musculaires, entraînant la libération de proteins dans la circulation sanguine, où elles ne devraient pas se trouver. Les protéines peuvent ensuite bloquer les reins et, dans des cas plus graves, provoquer une insuffisance rénale aiguë, laquelle nécessitera de la dialyse.

Déshydratation : Une personne qui ne peut se relever après une chute et qui est privée d’eau potable pourra souffrir de déshydratation. Cette condition peut engendrer de nombreuses complications telles que de l’hypotension, de la confusion, un état de choc, ainsi que des dommages au cerveau, aux reins et à d’autres organs internes qui ont besoin d’eau pour fonctionner adéquatement.

Pneumonie par aspiration : Cette infection pulmonaire grave est provoquée par l’inhalation de liquide, de nourriture ou d’autres matières étrangères provenant de la bouche ou de l’estomac. Les personnes qui perdent connaissance après une chute sont particulièrement vulnérables à cette infection, laquelle peut compliquer la guérison.

Hypothermie : Après une chute, le fait de rester étendu dans une pièce froide ou sur un plancher froid peut nuire à la capacité de l’organisme de réguler sa température. L’hypothermie deviant particulièrement grave lorsque la temperature corporelle chute au-dessous de 35 °C (95 °F), nuisant ainsi à la fonction cardiaque

Conséquences sociales et psychologiques

En plus des problèmes physiques, le fait de ne pas pouvoir se relever d’une chute engendre un sentiment d’impuissance, ce qui peut déclencher une crainte maladive de tomber. Toutes ces conséquences possibles peuvent limiter la capacité de fonctionner d’une personne. D’un autre côté, obtenir de l’aide rapidement après une chute pourrait éviter ces conséquences.