Matières

    Lifeline convient aux patients de tous âges

    Beaucoup d’abonnés Lifeline sont des adultes plus jeunes qui gèrent des maladies chroniques. Rencontrez l’un d’eux.

    Vous pensez que Lifeline est réservé aux aînés? Détrompez-vous.

    Des milliers d’abonnés canadiens à Lifeline ont moins de 65 ans et certains sont des adolescents. Ils comptent sur Lifeline pour les aider à gérer leurs maladies chroniques, qui pourraient provoquer une urgence médicale nécessitant un secours rapide.

    Nigel F., 25 ans, un brillant étudiant en kinésiologie à l’Université de la Saskatchewan, compte parmi ces jeunes abonnés. À cinq ans, il avait des problèmes de motricité fine, un tonus musculaire réduit et souffrait de strabisme. Lors d’un tomodensitogramme, une tumeur a été décelée au niveau du pont et du bulbe rachidien du tronc cérébral et elle se prolongeait dans la moelle épinière cervicale supérieure jusqu’à la vertèbre C6. Le médecin a annoncé à la mère que Nigel ne vivrait pas encore bien longtemps. Heureusement, le médecin avait tort.

    Après plusieurs mois de suivi et de nombreuses IRM, aucun changement n’était constaté, et les médecins ignoraient la cause de la lésion. Une biopsie n’a pas été réalisée, car on la croyait trop risquée. « J’étais considéré comme une énigme », raconte Nigel avec un sourire.

    L’état de Nigel est demeuré stable quelques années, jusqu’en 2007, où se sont manifestés des problèmes de pied tombant, une spasticité grave et des tremblements affectant tout son corps. Après une série d’IRM ayant révélé une croissance de la tumeur, Nigel a entrepris huit semaines de radiothérapie afin d’en ralentir ou d’en freiner la progression. Il en est résulté une lésion médullaire partielle non traumatique provoquant des complications comme le glaucome et l’épilepsie. Nigel a ensuite subi des chutes, des évanouissements, et des crises d’épilepsie si graves qu’il les oubliait parfois.

    Aujourd’hui, Nigel et les médecins font de leur mieux pour traiter les symptômes. Malgré de nombreux problèmes de santé, Nigel reste optimiste et positif face à l’avenir et il poursuit ses études universitaires.

    Deux aides déterminantes

    Dernièrement, Nigel profite beaucoup plus de son autonomie grâce à ce qu’il appelle ses « deux aides déterminantes ». La première étant le dispositif de stimulation électrique fonctionnelle Walkaide d’Innovative Neurotronics.

    « Le Walkaide est un stimulateur électrique que j’attache sur le côté de mon mollet, explique Nigel. Il contrôle le pied tombant en stimulant les muscles pour soulever mon pied au bon moment durant la démarche. J’étais étonné du bon fonctionnement. Parfois, j’aime marcher juste pour le plaisir! »

    L’autre « aide déterminante » de Nigel est le service d’alerte médicale Lifeline.

    « Mon physiatre m’a suggéré de m’abonner à un service d’alerte médicale, dit-il. Mes recherches m’ont conduit à Lifeline qui offrait un service sans fil qui me plaisait beaucoup parce que je n’ai pas de téléphone filaire.

    « Le service sans fil est parfait pour une personne qui, comme moi, souffre d’une maladie chronique. Je peux maintenir mon autonomie en sécurité, sachant que j’obtiendrai de l’aide lors d’une autre crise d’épilepsie. J’aime aussi que le bouton soit étanche, car je peux le porter sous la douche. »

    Nigel recommande fortement le service Lifeline à toute personne qui gère une maladie chronique, laquelle peut exiger une aide rapide. « Lifeline me libère de tous mes soucis. Cette présence continuelle est vraiment rassurante. »

    L’esprit indomptable de Nigel et son goût de la vie sont une inspiration. « Je n’ai qu’un choix : rester assis à la maison à ne rien faire et voir ma santé se détériorer rapidement ou aller de l’avant en profitant des outils à ma disposition. J’ai décidé d’aller de l’avant! »

    Quoi faire maintenant :

    Nous vous présentons 4 façons pour vous aider vous ou votre proche à vivre de façon plus sécuritaire et autonome à la maison, le plus longtemps possible.

    1. Recevez nos derniers conseils, outils et ressources directement dans votre boîte de réception. Inscrivez-vous à notre bulletin mensuel.
    2. Vous doutez que ce soit le bon moment de vous abonner à un service d’alerte médicale? Répondez à ce questionnaire pour le savoir.
    3. Si vous souhaitez profiter d’un mode de vie plus sain et sécurité, rendez-vous sur notre blogue ou visitez notre section Ressources pour lire et télécharger différents guides.
    4. Vous connaissez un ami ou un aidant qui aimerait lire cette page, partagez-la par courriel, LinkedIn, Twitter ou Facebook.